Fabriquer des sagaies du paléolithique supérieur

#3139
KROM
Participant
  • Offline
    • Sujets0
    • Réponses0
    • ☆☆☆☆☆

L’article d’Arlette L.G. Et de de Josette R.M. Est intéressant.
Je suis plutôt botaniste que paléobotaniste et des grains de pollen fossiles sont peut être difficile à identifier au
point de ne pas donner le nom latin, le nom complet de l’arbre dont on parle. Un chêne oui, mais lequel ?
La Chênaie Mixte : très précis, il y a tout ce qui pousse à où il y a du chêne.
Quel chêne on en sait rien, mais on rempli le panier de champignons. 😆
Ce qui est intéressant c’est qu’on a du Noyer.
Et là, c’est un arbre très sensible au froid !
Si on a du Noyer, on a potentiellement tout le reste en fonction du type de sol.

Bon, on ne s’intéresse qu’aux ligneux, on recherche du bois pour des sagaies,
des flèches, des arcs, des propus, des cures-dents :S et autres outils en bois.

On a plus d’infos, et c’est plus clair sur l’article suivant que j’ai appelé :
C’est quoi la PALYNOLOGIE ?
Très clair cet article !
Mais il faut comprendre que les grains de pollens fossiles dans les couches archéologiques, sont amenés
principalement par le vent et pour des raisons exceptionnelles par les humains ou animaux.
On ne retrouve surtout que ceux qui ont des ailes et qui faits pour être déplacés parle vent( les plantes anémogames, reproduction par le vent et non par les insectes). Il faut tenir compte du type de sol, la fossilisation est en sol
calcaire quand elle se produit. Ca réduit la possibilité de trouver des pollens anémophiles d’arbres de sols acides.

L’intérêt de la Palynologie quand elle est précise, c’est de trouver la preuve de l’existance d’un arbre ou un autre
à un moment donné sur un lieu précis.
A partir de là on imagine le reste.

Si on a du Noyer commun, on a le potentiel pour toute les autres arbres indigénes.

Voilà pourquoi j’ai partagé cette info :
https://www.prehistoweb.fr/index.php/forum-prehisto/creation-et-amelioration-du-materiel/159-bois-de-fleches-ou-de-sagaies
Je suis sur terrain calcaire, mais cette liste est à complêter.( Sapins, Bouleaux, Alnes…) J’y pense… 🙂
Comme il faut donner l’origine des information que l’on diffuse, la liste des plantes indigènes c’est la mienne. 😆