LA CHAPELLE AUX SAINTS 30 et 31 Juillet 2016

#3590
KROM
Participant
  • Offline
    • Sujets0
    • Réponses0
    • ☆☆☆☆☆

:woohoo:
Un musée plus grand, plus adapté à la fréquentation et à la renommée internationale de l’homme de Néandertal. Le projet porté par la Com-com du Sud corrézien a passé la vitesse supérieure.

Véritable référence historique, archéologique et anthropologique, l’homme de Néandertal de la Chapelle-aux-Saints est aujourd’hui à l’étroit dans le musée qui l’accueille depuis vingt ans. Un musée dont la fréquentation n’a eu de cesse de croître, au fil des ans, avec près de 13.000 visiteurs enregistrés en 2015. « La capacité d’accueil est limitée. Pourtant, le potentiel évalué par les spécialistes pour un tel site s’approche des 30.000 visiteurs », souligne le maire Gérard Lavastrou.

Un potentiel renforcé par la publication, en 2013, des résultats des dernières fouilles qui corroborent l’existence du plus vieux monument funéraire connu dans le monde : « Cette nouvelle a été reprise par les médias du monde entier », confie Véronique Simbille, présidente de l’association Chapelle-aux-Saints archéologie patrimoine (Casap).

D’où la nécessité de voir plus grand, plus fonctionnel, plus adapté. Un équipement ouvert aussi bien aux scientifiques qu’au grand public : « C’est une réflexion que nous menons depuis longtemps, mais qui s’est accélérée depuis 2013 », indique le maire.

Une vitesse supérieure impulsée par la communauté de communes du Sud corrézien avec l’acquisition, il y a trois ans, des bâtiments situés à côté de l’église, sur le site même des grottes. « Une superficie de 500 mâ est ainsi disponible, sans compter les espaces publics extérieurs », se réjouit la présidente.

Pour valoriser au mieux le futur site, le tandem composé de la muséographe Nathalie Grenet et de l’archéologue Cédric Beauval, entourés d’un comité scientifique qui a pour président d’honneur Yves Coppens, a été mandaté par le comité de pilotage (*) pour déterminer le contenu du futur musée. « Une étape cruciale pour concevoir, dans un deuxième temps, des bâtiments appropriés », explique le maire.
« Un projet réfléchi
et rigoureux »
Cette conception sera confiée à l’architecte qui sera retenu suite à l’appel d’offres qui devrait être lancé dans l’été. « Son rôle sera de présenter un projet final pour pouvoir affiner le montage financier avec, entre autres, les aides de la Région et de l’Europe. L’idéal serait que tout soit bouclé avant la fin de l’année ».

(*) Le comité de pilotage est composé de représentants de la Com-com du Sud corrézien, de la Casap, de la commune, de la Drac, du Département, de la Région, de la Ville de Brive.

Virginie Fillâtre
virginie.fillatre@centrefrance.com