Les propulseurs de Leonard

#2218
KROM
Participant
  • Offline
    • Sujets0
    • Réponses0
    • ☆☆☆☆☆

Oui, tu as raison, c’est effectivement un sujet qui mérite sa propre place.

Sur cette feuille du recueil de dessin : Codex Atlanticus de Léonard de Vinci ne correspond pas au fruit de
l’imagination du maître. Il a simplement rassemblé les modèles de propulseurs en usage à son époque,
préliminaire à l’élaboration de machines plus élaborées.

Sur la planche à gauche on a des propulseurs de lances, javelots, ou Dards comme ils sont nommés.
Le Dard (Dardo) étant un longue flèche empennée qui n’est pas lancée avec un arc.

On retrouve cette étymologie dans Dart chez les américains pour parler des sagaies.
[b]Suite à cette information, je pense maintenant que le terme Dard est peut être plus approprié pour parler
des projectiles que l’on lance avec nos propulseurs que le mot sagaie qui ne paraît pas tout à fait
correspondre. [/b]
Au Portugal on utilise aussi le terme Dard.
Le mot sagaie a été injustement utilisé par les premiers préhistoriens pour définir les pointes de projectiles
en bois de cervidés ou en ivoire. Plus tard, pour corriger on les a appelées pointes de sagaies.
C’était bien mieux. Les pointes de sagaies sont fixées à des sagaies. Donc on lance des sagaies au propulseur.
Ce terme sagaie s’est popularisé au point d’être modifié dans les dictionnaires.
C’est comme ça que les langues évoluent.
Les anglais disent Spear, les allemands Speer, ça veut aussi dire lance, lanze. Mais est-ce le bon terme ?

Les propulseurs inventoriés sont principalement des Amentums, lanière fixée à l’arrière ou au milieu du Dard,
enroulée ou pas sur le fut et tenus au doigt ou avec une baguette ou directement lancés avec une baguette à crochet.