UNE NOUVELLE CATEGORIE : CATEGORIE PRIMITIF

#2572
Amandine
Participant
  • Offline
    • Sujets0
    • Réponses0
    • ☆☆☆☆☆

Effectivement je n’ai pas connu “l’âge d’or” du championnat, mais je me suis permise de réagir car tout ton paragraphe en vert dénigre le championnat tel qu’il est aujourd’hui, c’est le seul que je connais et que j’ai connu depuis 5 ans et il me plaît tel quel !

Depuis que je participe, je vois des personnes qui fabriquent leur matériel, qui testent des techniques, je découvre plein de musées sur la préhistoire, plein de lieux chargés d’histoire, je me prend pour une femme préhistorique quelques weekend par an, et pour moi c’est magique, c’est un retour aux racines. Je pense que l’âme du championnat n’est pas que dans les matériaux utilisés, ou les techniques, mais surtout dans l’interaction entre les personnes et dans les bons moments passés ensemble. Après c’est ma vision des choses, je peux accepter que tu n’aies pas la même.

Mais sache que quand je parle autour de moi du tir préhistorique, je vois de l’intérêt, des questionnements ; quand on a tiré dans le jardin avec des amis, ça leur a plu, certains sont même venus avec nous sur les manches ; quand j’ai fait essayer à mes élèves le tir au propu, j’ai vu des étoiles dans leurs yeux, et peu importait que la sagaie soit en bois ou en bambou : ils se sentaient comme des petits cro magnon !

Je n’ai rien contre la catégorie primitif ou autre, ce que je n’aime pas c’est la division, qui est selon moi la seule chose qui peut faire mourir (à petit feu) le championnat, bien plus que le manque de compétiteurs (parce que, malgré ce qu’on entend depuis 5 ans, il y en a toujours, et rien qu’à voir la foule qui se déplace à Auneau – compétiteurs habituels ou nouveaux – je pense qu’on est loin d’être en manque).

(Pour moi mon prochain défi ce sera de fabriquer une flèche ou une sagaie -toute seule- , je le ferai avec les moyens du bord. Voilà où j’en suis maintenant et c’est déjà très bien.)