BOLAS PREHISTORIQUES

#6365
KROM
Participant
  • Offline
    • Sujets0
    • Réponses0
    • ☆☆☆☆☆

http://furtradestories.ca/f_details.cfm?content_id=249&cat_id=3&sub_cat_id=1
La bola est une arme de chasse utilisée par plusieurs peuples Aborigènes à travers l’Amérique du Nord. Cet exemple Inuit est fabriqué depuis un bois d’animal sculpté, une corde en coton, de la peau d’animal et des pennes d’oiseau. Les pennes d’oiseau sont attachées ensemble pour former un manche.
La fronde, un appareil permettant de jeter des pierres, est construit d’une bande de peau d’animal avec deux longues cordes à chaque bout, servait à descendre des proies telles que les oiseaux.

La bola est en fait une version élaborée de la fronde, — une fronde « composée » en effet.

Un chasseur faisait tourbillonner la bola au-dessus de sa tête et la lançait dans les airs vers des oiseaux aquatiques tel que des canards et des oies. Les proies se trouvaient entremêlées dans la bola et le poids des balles causait la chute des oiseaux.

La bola est efficace pour chasser des oiseaux jusqu’à une altitude de 46 mètres. Lorsque le chasseur poursuivait son gibier, il enroulait la bola autour de son front pour en faciliter le transport et pour empêcher les cordes de s’entremêler.

http://www.flight-toys.com/bola/bola_eskimo1.html

http://www.virtualmuseum.ca/edu/ViewLoitLo.do?method=preview&lang=FR&id=11639

C’est à la fois une arme de chasse, mais aussi un jeu.

La bola était une arme qu’utilisaient autrefois pour la chasse de nombreux peuples autochtones des Amériques. Si les peuples du sud fabriquaient leur version de la bola avec des matériaux locaux, les Inuits fabriquaient la leur avec des tendons et des os. On faisait tournoyer la bola au-dessus de sa tête et on la lançait dans les pattes de l’animal poursuivi qui s’empêtrait.

Ce jeu se compose de deux os d’environ 4,8 cm de longueur sur 3 cm de largeur et 1,3 cm d’épaisseur. On a percé un petit trou dans l’extrémité la plus étroite de chaque os et un morceau de chanvre tressé a été noué dans chaque trou. Les deux autres extrémités du morceau de chanvre sont attachées ensemble si bien que le jouet atteint la longueur totale de 86,5 cm.

Il semble exister deux façons de jouer à la bola. Dans un premier cas, on suspend une cible comme un morceau de bois, on fait tournoyer la bola et on la lance vers la cible. Dans le deuxième cas, le jeu, entièrement différent, s’appelle chuk chuk et se joue à l’île Holman (région ouest de l’Arctique). Pour cette variante, le joueur tient d’une main les bouts de chanvre attachés ensemble et tient les os dans l’autre. Il lâche un des os, la main qui tient la corde de chanvre fait tourner cet os dans le sens des aiguilles d’une montre. Lorsqu’il est prêt, le joueur lâche alors le deuxième os, le faisant tourner dans le sens contraire des aiguilles d’une montre, tout en essayant de maintenir le mouvement du premier os. Enfin, dans la version à trois os, le troisième os est lâché à son tour et les trois os doivent tournoyer sur leur arc sans se toucher. Le gagnant est celui qui parvient à réaliser cet exploit. Pour compliquer le jeu encore davantage, le joueur adopte des positions diverses, par exemple, faire tourner les os au-dessus de sa tête ou tenir l’extrémité nouée de la corde de chanvre entre les dents tout en bougeant la tête de haut en bas.