chasser avec un arc primitif

#3985
calpena
Participant
  • Offline
    • Sujets0
    • Réponses0
    • ☆☆☆☆☆

salut redbow
avant le récit, j’évoque un peu mes sentiments contradictoires:
je suis content de chasser à l’arc, c’est un rêve d’enfant, et je ne me réjouis pas de la mort de cet animal mais je suis content de partager un morceau de viande lors d’un bon repas avec mes amis.
j’assume mon acte de chasse et je le trouve plus “juste voir normal” que le charognage de super marché.
ceci dit voila l’histoire:
samedi matin après une approche au mouflon infructueuse au pied du moucherotte , j’ai rejoint la battue sur les pentes du vercors.
pour la chasse à l’arc un gros travail est fait sur les habits pour la forme et les odeurs…..je ressemble plus à un buisson inodore qu’autre chose ,d’ailleurs un des chiens de la traque m’aboie furieusement à chaque fois , apparemment je ne ressemble pas à un chasseur à ses yeux.
je m’installe donc à mon poste, je choisis de me positionner en retrait de 3 troncs d’arbre pour dissimuler au maximum ma silhouette, mon premier reflex est de nettoyer le sol des branches et des feuille mortes et d’ajuster ma position de tir.
voila c’est l’attente , puis les aboiement des chiens se font entendre au loin, se rapprochent puis s’éloignent et de nouveau le silence.
apparemment le gibier passera ailleurs.
après un certains temps, je jumelle en contre bas et j’aperçois quelques feuilles au sommet d’une pousse frémir…. c’est très furtif et le chasseur posté en contre bas (à 80 mètres environ de moi) n’a rien vu.
je fais le mort mentalement, le gibier est là et se joue intelligemment des chasseurs, il se faufile prudemment à travers les postes de tir.
le temps passe 10/ 15mn environ et soudain débouche une femelle chevreuil.
elle trottine tranquillement devant ma statue végétale à 3 mètres seulement.
dès qu’elle me dépasse et s’éloigne, j’arme et tire de 3/4 arrière. mon petit Zoll de 50 livres a fait des merveilles .
elle accélère le pas et s’éloigne…
j’avertis les autres de la réussite de mon tir silencieux, moins de 5 minutes après une détonation résonne.
le chevreuil à bout cherchait à rejoindre péniblement le “sale”( végétation dense)
pour la chasse à l’arc on doit attendre 15 minutes avant de rechercher le gibier, c’est le temps pour que l’hémorragie fasse son œuvre.
Au dépeçage, le travail de la flèche a surpris plusieurs chasseurs……….étant le tout premier chasseur à l’arc de la commune , ce fut pédagogique de voir l’importance de l’hémorragie.
voilà ! pour le récit………quant à la photo…..l’arc est une arme de chasse redoutable si on feinte suffisamment le gibier.