Les grottes ornées, signe extérieur de noblesse ?

Accueil Forum Rubrique les idées Fourre tout Pêle-mêle Les grottes ornées, signe extérieur de noblesse ? Les grottes ornées, signe extérieur de noblesse ?

#7444
KROM
Participant
  • Offline
    • Sujets0
    • Réponses0
    • ☆☆☆☆☆

La pratique de l’art préhistorique victime du réchauffement climatique
Après 25.000 ans d’existence, l’art paléolithique va brutalement disparaître. Le réchauffement climatique qui marque la fin de la dernière glaciation aurait pu entraîner la fin des privilèges en bouleversant la nature et la répartition même des ressources, rendant ainsi désuètes les concessions ancestrales des familles régnantes.
« Si on admet que le bestiaire figuré sur les parois des grottes permettait aux maisons de faire valoir leur légitimité, en conclut Emmanuel Guy, il n’aurait plus été d’aucune utilité dans ce nouveau contexte. L’art paléolithique aurait tout naturellement disparu en même temps que les ressources territoriales de la noblesse fondaient comme neige au soleil. »

Effectivement, quand les animaux ont disparu à cause du changement de climat, on a fini d’avoir des modèles à dessiner.

Comment les peintures pariétales étaient éclairées
Que voyaient précisément les hommes préhistoriques dans les ténèbres que perçait la lueur de leurs torches ? Une équipe d’EDF recherche & développement, du CNRS Edytem et de l’Institut des systèmes intelligents et de robotique a mis au point une méthode de traitement des informations perceptives et topographiques des oeuvres pariétales pour lever le voile sur la question. Dans une carrière, ils ont d’abord mesuré comment et à quelle distance éclairent les lampes à graisse et autres torches utilisées à l’époque. Puis ils ont extrapolé ces données sur d’autres types de parois et de dessins et calé le modèle obtenu sur la représentation virtuelle de la grotte Chauvet replacée dans sa configuration géologique d’origine, avant l’effondrement qui a condamné son accès et la formation de stalactites. Le résultat permet aux chercheurs de visualiser la portée des lumières sur 487 oeuvres de la partie profonde de la cavité. Ils pourront ainsi étudier si la position des peintures était le fruit du hasard, de la forme de la paroi ou d’une intention scénique, si certains animaux étaient plus visibles que d’autres, si de nouvelles associations lumineuses se dessinent, si les panneaux étaient perceptibles dans leur ensemble, ou encore si les hommes et les enfants qui les accompagnaient avaient un emplacement privilégié pour regarder les peintures. P. M.

[color=#008800]Et oui, à cause du changement climatique, EDF a disparu !
EDF a été remplacé par ERDF ! 😆
Si il on participé à l’étude, niveau torche, ça doit être sérieux ! 😆 [/color]

J’ai piraté le texte pour qu’on puisse le lire et s’y intéresser, même si ce n’est pas le but de ce journal.

PIRATE-2.png