BATONS PERCES

#7619
KROM
Participant
  • Offline
    • Sujets0
    • Réponses0
    • ☆☆☆☆☆

[color=#000000]Quand je perce un trou pour faire un bâton percé, sur du bois de cerf, du bois de renne, que j’utilise un burin, une lame en silex ou en acier, quand je perce du bois végétal, de l’ivoire fossile comme les préhistoriques (il n’ont apparemment travaillé que de l’ivoire fossile) et que je perce à la main en faisant tourner mon outil à pleine main, je dois tenir mon outil (burin ou lame en silex ou acier) très fermement et tourner pour percer assez lentement sous peine d’obtenir ces fâcheuses ondulations qui sont presque irrattrapables.
Ce phénomène se produit à une certaine vitesse et épouse les différentes duretés de la matière. Voilà pourquoi la main doit être ferme (pas de souplesse) et attaquer la matière lentement mais avec toujours la même position pour ne pas suivre les différentes duretés de ces matières.
Pour obtenir ces vagues dans les perforations, il suffit de percer ou agrandir le trou en tournant un peu rapidement avec une tenue de l’outil assez souple.
Ca se fait tout seul.
Pour accentuer les vagues il suffit de repasser plusieurs fois et on observe cette catastrophe.[/color]