LES BOIS D’ARC

  • Ce sujet contient 44 réponses, 6 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par Redbow, le il y a 4 années et 3 mois.
15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 45)
  • Auteur
    Messages
  • #5202
    Redbow
    Participant
    • Offline
      • Sujets0
      • Réponses0
      • ☆☆☆☆☆

    ]Je vous propose de discuter dans ce sujet des bois d’arc en général et de poster ici vos infos et commentaires pour éviter de multiplier les sujets sur le forum.

    Link in english !!
    Pip Bickerstaffe est un facteur d’arc réputé en Angleterre spécialisé dans les arcs laméllés-collés.
    Ce type d’arc n’est pas autorisé dans notre championnat mais cet homme a une énorme expérience des bois d’arc européens, américains et exotiques.
    Je partage cet article de BOW International, interview consacrée a ses connaissances sur les bois d’arc disponible en Europe et surtout dans son pays.

    Native Bow Woods

    #5203
    KROM
    Participant
    • Offline
      • Sujets0
      • Réponses0
      • ☆☆☆☆☆

    Ah ! Merci, je ne le trouvais pas…
    Très intéressant concernant les propriétés des divers bois indigènes pour des arcs simples comme les nôtres.
    Bons conseils pour la forme des arcs en fonction des bois.
    Enfin un anglais qui ose dire que la forme Longbow, en If local, c’est un arc pas terrible et jetable ! 😆

    #5284
    Redbow
    Participant
    • Offline
      • Sujets0
      • Réponses0
      • ☆☆☆☆☆

    Je vous propose de discuter dans ce sujet des bois d’arc en général et de poster ici vos infos et commentaires pour éviter de multiplier les sujets sur le forum.

    Une découverte ce matin et une piste pour essayer une essence de bois invasive : LE PRUNUS SEROTINA,
    Le Cerisier d’automne, Cerisier noir ou Cerisier tardif (Prunus serotina) est une espèce d’arbre originaire de l’Est du continent Nord-Américain.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Prunus_serotina

    Captured’écran2017-02-07à09.34.12.jpg

    J’ai observé cet arbre en forêt de Meudon en mai dernier je crois et il était en fleurs, j’ai été incapable de l’identifier malgré un bon livre d’identification.
    Je trouve ce matin un importateur de bois américains qui propose du “black cherry”, je regarde si par hasard Tim Baker (grand spécialiste du sujet) en parle et je trouve ceci :

    “CHERRY, black .50. Diffuse-porous. Grows tall and straight. A bright wood, taking little set, and probably having less hysterisis/returning less sluggishly than any other common bowwood. Cherry is so light and brash its almost too touchy for bow wood, but once made, a cherry bow is unusually sweet and fast shooting. If the stave tree was smaller than about 5 in diameter or bow limbs wider than 2 its best to decrown. A thin, properly applied rawhide backing makes cherry as safe as any unbacked wood. On the other hand, Paul Rodgers, a nearby bowmaking friend, made a lumberyard board bow, about 64 by about 1 , about 55lb at 28. Its still shooting after several years of use, still surprisingly straight-limbed and fast. This bow represents the good extreme. Sapwood takes more set in compression than heartwood.”

    TRADUCTION :
    “Densité : 0,5 (léger !) bois à pores diffus. Il pousse droit et en hauteur. Un bois brillant (?) qui se déforme très peu à la flexion et moins que la plupart des bois d’arc habituels.
    Le cerisier noir est si leger et imprévisible (brash ?) qu’il est presque trop délicat pour en faire un arc, mais une fois réalisé, un arc en cerisier noir est particulièrement souple et vif. Si le tronc fait moins de 12,5 cm de diamêtre ou si les branches sont larges de 5 cm il est préférable de ouper les cernes du dos pour le rendre plat (decrowning). Une peau fine (rawhide) collée sur le dos rendra cet arc plus sûr.
    Paul Rodgers, un ami facteur d’arc a fabriqué un arc de 64″ et large de 1 pouce (?) de 55#@28″ à partir d’une planche (lumberyard) de cerisier noir. Il tire toujours après quelques années d’utilisation, toujours aussi incroyablement droit et rapide. Cet arc est un cas particulier du meilleur que l’on peut espérer du cerisier noir.
    Le bois d’aubier se déforme davantage à la compression que le bois de coeur.”

    ET IL SE TROUVE QUE : cet arbre est une espèce invasive en Europe
    “Il a été introduit en Europe en 1629 en tant que plante ornementale ou d’intérêt commercial, dans l’espoir que son bois soit aussi recherché qu’aux États-Unis d’Amérique. Mais il est devenu ces dernières 40 années une des plus importantes plantes envahissantes3 des forêts et lisières – comme dans le sud-ouest de la France, en Belgique, en Hollande ou en Allemagne.”
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Prunus_serotina

    En forêt de Compiègne, dans l’Oise, il couvre désormais 80 % de la surface de la forêt domaniale ! Sur la TL²B, nous avons plusieurs fois relayé le cris d’alarme des associations de sauvegarde (voir l’article d’hier). A Fontainebleau, autour de Bois le Roi, sa très rapide propagation, me fait craindre le pire car s’en débarrasser est très complexe et surtout extrêmement couteux !….
    Les autres massifs de la région sont en phase de colonisation par Prunus serotina et les surfaces d’intervention seraient limitées à un total de 96 ha répartis sur 5 massifs. Le coût total d’éradication du Cerisier tardif dans ces massifs est estimé à 387 000 euros. Si les coûts d’intervention rendent utopique toute éradication du Cerisier tardif en forêt de Compiègne, il n’en n’est pas encore de même pour les autres massifs de la région où l’invasion est pour l’instant très localisée. Traiter 96 ha permettrait théoriquement de protéger une surface cumulée de 30 000 ha de l’invasion !”
    http://fontainebleaupassion.blogspot.fr/2016/08/sus-lenvahissant-prunus-serotina-ou.html

    Ce que l’on peut prendre pour un merisier ( prunus avium) en forêt peut s’avérer être un cerisier noir :
    Les écorces sont assez semblables…

    Captured’écran2017-02-07à09.42.20.jpg

    #5285
    Redbow
    Participant
    • Offline
      • Sujets0
      • Réponses0
      • ☆☆☆☆☆

    List of Potential Bow Wood Species – With Comments by TIM BAKER 🙂 :
    THANKS TO PALEOPLANET !! B)
    GREAT STUFF !!! :woohoo:

    http://paleoplanet69529.yuku.com/topic/47641/List-of-Potenial-Bow-Wood-Species-With-Comments#.WJly0SPhCas

    #5288
    Redbow
    Participant
    • Offline
      • Sujets0
      • Réponses0
      • ☆☆☆☆☆
    #5289
    KROM
    Participant
    • Offline
      • Sujets0
      • Réponses0
      • ☆☆☆☆☆

    Ah la saleté ! :dry:
    :S Faut en couper un maximum pour faire des arcs…. 😆
    Je l’ai surement parfois confondu avec le cerisier à grappes, le padus.
    Intéressant la liste de Baker.
    Le Balsa ça doit faire des arcs légers . . . :blink:
    Le Tulipier tropical ( il y en a pleins de différents ) est mieux noté que l’Osage . . . pas plus de détails . . . :whistle:

    #5290
    Redbow
    Participant
    • Offline
      • Sujets0
      • Réponses0
      • ☆☆☆☆☆

    Oui effectivement !

    Risque de confusion avec le merisier (prunus avium) mais aussi avec le cerisier à grappes ou Merisier à grappes (Prunus padus L., 1753), parfois nommé bois-puant…
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Prunus_padus

    #5303
    KROM
    Participant
    • Offline
      • Sujets0
      • Réponses0
      • ☆☆☆☆☆

    Merci Redbow, c’est un sujet qui nous apostrophe ! 😆
    En plus on parle de botanique, de propriétés mécaniques des essences, de particularités climatiques, d’identifications d’espèces . . .
    And so on ….Excellent !
    Merci pour le sujet ! 😉

    #5313
    M Laurent Derouallière
    Participant
    • Offline
      • Sujets0
      • Réponses0
      • ☆☆☆☆☆

    J’ai déjà comis un arc dans ce bois. J’en avais coupé un tronc bien droit le prenant pour un frêne, car dans ce secteur humide des bords de Garonne les jeunes frênes pullulent et il semble que le cerisier noir (tardif…) s’y plait aussi. C’était à la fin de l’hiver, pas encore de feuilles mais en montée de sève. Après écorçage le bois s’est mis à noircir fortement en surface et même à cœur mais plus légèrement. Je suis donc retourné sur place quelques semaines plus tard et j’ai constaté que ce n’était pas un frêne mais ce que j’ai identifié plus tard comme prunus serotina. J’en ai tiré un flatbow plutôt long qui a pris pas mal de suivi et de plis de compression mais il est joli et je l’utilise toujours.

    #5314
    Redbow
    Participant
    • Offline
      • Sujets0
      • Réponses0
      • ☆☆☆☆☆

    Merci pour ce témoignage Wampas !
    Pourtant l’écorce est bien différente du frêne apparemment.
    Une croissance en milieu humide n’est peut-être pas favorable pour la qualité du bois.

    #5317
    KROM
    Participant
    • Offline
      • Sujets0
      • Réponses0
      • ☆☆☆☆☆

    Oui, je pense que ce n’est pas dans une Ripisylve que l’on trouve du bon bois d’arc.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Ripisylve
    C’est dommage, car on trouve des troncs parfaits.
    La qualité mécanique du bois par contre n’est pas bonne. Du moins pour le Frêne et autres . . .
    Il me semble que bon frêne se trouve chez moi.
    Dans des collines calcaires où il pousse lentement au milieu des chênes et on ne le remarque pas.
    Il est parfaitement droit sur 15 m de long, de petite section, 15 à 18 cm à 1 m du sol et a des cernes très serrés.
    Les meilleurs arcs en frênes que j’ai fait sont comme ça.
    Les arcs lourds, mous, avec des suivis qui augmentent de jour en jour j’ai arrêté de les récolter en bord de Garonne.
    Le Ripisylve est un environnement que j’adore !
    C’est très beau ! :woohoo:

    PS : Dans une Ripisiylve, encore plus que dans d’autres milieux, il y a une sorte de mimétisme de l’écorce.
    Toutes les espèces paraissent identiques, ou presque, en hiver.

    #5321
    M Laurent Derouallière
    Participant
    • Offline
      • Sujets0
      • Réponses0
      • ☆☆☆☆☆

    Oui! Très difficile de différencier les écorces entre jeunes sujets des différentes espèces! Surtout quand on s’attend à trouver une espèce en particulier et qu’on ignore tout de celle qu’on rencontre!

    #5322
    M Laurent Derouallière
    Participant
    • Offline
      • Sujets0
      • Réponses0
      • ☆☆☆☆☆

    Ripisylve, je ne connaissais pas ce terme! C’est vrai que les zones boisées bordant les rivières forment un milieu très particulier! Les arbres y poussent vite et droit, c’est attirant mais beaucoup pourrissent assez rapidement. Par contre j’ai toujours entendu dire que les frênes à croissance rapide et cernes larges (comme dans ce milieu) donnaient les meilleurs bois d’arc. Ce que tu sembles contredire, Krom?

    #5323
    calpena
    Participant
    • Offline
      • Sujets0
      • Réponses0
      • ☆☆☆☆☆

    en région de montagne, les anciens récoltaient les bois en altitude sur certains versant pour la charpente ou pour les mats de bateau ……et J-M COCHE récoltait ses ifs au même endroit.
    le milieu qui favorise la croissance lente et droite ( recherche de la lumière en haut ) de l’arbre, lui confère les meilleurs propriétés mécaniques. (cernes serrées et le moins de nœud possible)

    #5324
    KROM
    Participant
    • Offline
      • Sujets0
      • Réponses0
      • ☆☆☆☆☆

    Les cernes serrés ne sont pas bons pour toutes les essences, mais pour l’If effectivement. . .
    J’avais arrêté de faire des arcs en Frêne car je trouvais que c’était un piètre bois d’arc. Je le récoltais dans des sols profonds, riches, bien arrosés et j’avais des cernes larges. Pourtant on disait que c’était bien des cernes larges pour le Frêne.

    Il y a 12 ans environ, suite à une tempête, il a fallut que je coupe un Frêne qui était tombé en travers de la route qui même à la grotte et qui bloquais le bus que je guidais. J’ai récupéré le tronc qui était bien droit.
    Les cernes très serrés de ce Frêne qui poussait dans les cailloux m’ont donné envie d’essayer d’en faire un arc.
    J’en ai fait ensuite 3 autres dans le même tronc, tellement j’ai trouvé que ce bois était bon. Il se courbe aussi très bien à la vapeur.

    Voilà pourquoi depuis je pense différemment. Ecouter l’avis des autres, c’est un repère quand on a pas d’expérience, ensuite on se fait son propre avis.
    Donc, n’écoutez pas trop ce que je dis, essayez plutôt de vous faire votre propre avis. 😆
    Je ne parle que pour le Frêne élevé, Fraxinus Excelsior, pas le Frêne oxyphille, Fraxinus angustifolia qui est parfois dans des stations du sud et qui est cassant. Après 2 ratés, j’ai arrêté. 😆

15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 45)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.