TUTO : Un arc en orme

  • Ce sujet contient 28 réponses, 6 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par Anonyme, le il y a 4 années et 3 mois.
14 sujets de 16 à 29 (sur un total de 29)
  • Auteur
    Messages
  • #5374
    Redbow
    Participant
    • Offline
      • Sujets0
      • Réponses0
      • ☆☆☆☆☆

    Ne vendons pas la peau de l’ours…
    La fabrication de l’arc est suspendue jusqu’à nouvel ordre pour cause de torticolis… :S

    #5403
    Redbow
    Participant
    • Offline
      • Sujets0
      • Réponses0
      • ☆☆☆☆☆

    Corbeau a traduit en 2006 un texte de Tim Baker c’ est en effet un bon résumé de la marche à suivre :
    http://pou.guide.free.fr/BC/premier_arc.pdf

    J’en ai fait un résumé encore plus court :

    Extrait de VOTRE PREMIER ARC EN BOIS par Tim BAKER (traduction Bruno Corbeau)

    Equilibrage :
    Encordez l’arc avec une corde légèrement lâche.
    Placez au centre de la poignée l’extrémité d’une barre d’équilibrage
    Placer la corde dans l’une des encoches taillées dans cette barre, afin de courber l’arc d’environ 5″. Posez l’ensemble contre un mur et reculez afin d’observer la courbure de votre nouvel arc.

    La forme que vous recherchez ne devrait pas être un arc de cercle, mais plutôt la silhouette d’une antenne parabolique – avec une poignée qui fléchit seulement légèrement, et chaque portion de branche de plus en plus courbée depuis la poignée jusqu’au milieu de branche. Équilibrage elliptique. Les derniers 10″, grosso modo, devraient être un peu rigides, avec moins de courbure qu’en milieu de branche.
    Il serait bon de tracer cette forme sur papier afin de pouvoir s’y référer pendant l’équilibrage.

    Si votre arc ne prend pas cette forme, ou si les branches ne se courbent pas de manière symétrique, faites des marques de crayon sur le ventre à l’endroit où les branches sont trop rigides. Enlevez du bois au niveau de ces secteurs rigides, d’abord sur un côté du ventre, puis sur l’autre, et enfin enlevez la légère couronne créée. Faites-le avec des gestes amples, ne créant aucun creux, ni bosses ni ondulations ; observer fréquemment l’uniformité de votre travail, comme précédemment. C’EST L’UN DES ASPECTS LES PLUS IMPORTANTS EN FACTURE D’ARC.

    Quand finalement la courbe vous convient, bander l’arc à environ cinq pouces avec une corde de longueur appropriée, et inspectez-la à nouveau. Marquez chaque partie rigide et réduisez-la comme ci-dessus. Quand la courbure vous satisfait, armez à l’arc à la moitié du poids prévu, poids estimé par vos soins ou mesuré. Placez l’arc sur la barre d’équilibrage à cette allonge, puis marquez chaque partie rigide et enlevez du bois comme ci-dessus. Revérifiez l’équilibrage, marquez à nouveau, enlevez du bois, etc. jusqu’à ce que la courbure parfaite soit atteinte.
    (Note du traducteur : à chaque fois qu’on a retiré du bois et avant de vérifier les courbures, ne pas oublier de faire travailler l’arc une vingtaine de fois à l’allonge atteinte, afin « d’apprendre » au bois à travailler).

    Armez à présent l’arc au poids final prévu. Si ce poids est atteint à – par exemple – douze pouces d’allonge, enlevez des épaisseurs moyennes de bois sur toute la longueur de l’arc. Faites-le en suivant la méthode décrite ci-dessus, vérifiez que la courbure soit correcte avec la barre d’équilibrage. Corrigez là où c’est nécessaire.

    Armez de nouveau au poids final, maintenant peut-être à quinze pouces d’allonge. A partir de ce point, n’enlevez à chaque fois que des copeaux aussi minces que du papier journal. Armez au poids maximum après que chaque contrôle de courbure, plaçant la corde dans des encoches toujours plus éloignées sur le bâton d’équilibrage, à mesure que l’allonge augmente. Mais seulement pendant quelques secondes à chaque fois. Une fois arrivé à moins de cinq pouces de la pleine allonge, le temps d’inspection devrait se limiter à seulement une seconde ou deux.
    Cette méthode d’armement au poids maximum après chaque contrôle d’équilibrage – la méthode d’équilibrage de Jim Hamm – vous assure de ne pas vous retrouver avec un arc de poids inférieur à celui prévu, la cause d’échec la plus commune chez les débutants.

    Continuez ce processus jusqu’à environ un pouce de l’allonge finale. Lissez toutes les surfaces à votre goût, arrondissez légèrement les arêtes et vous y êtes. L’arc se trouvera directement au poids prévu.

    Quand l’équilibrage est presque terminé et si les bouts sont droits – faisant passer la corde bien au centre de la poignée – réduisez la largeur des dix derniers pouces de branche pour atteindre 3/8″ aux poupées

    #5407
    Redbow
    Participant
    • Offline
      • Sujets0
      • Réponses0
      • ☆☆☆☆☆

    Début de l’équilibrage :
    Enlever de l’épaisseur graduellement en prenant soin de créer une diminution progressive de l’épaisseur de la poignée jusqu ‘à 25 cm des poupées.
    Les extrémités sont laissées larges et épaisses pour éviter tout stress en début d’équilibrage.
    On pose une extrémité de l’ébauche au sol et on appuie au milieu pour éprouver la rigidité du bois… (“floor tillering”)

    Le dos est poncé :

    ponçage.jpg

    Il est temps de mettre une corde lache et d’observer la courbure des branches :

    débutéquilibrage.jpg

    Le ventre sera légèrement concave :

    ventreconcave.jpg

    #5408
    Redbow
    Participant
    • Offline
      • Sujets0
      • Réponses0
      • ☆☆☆☆☆

    Réduction de la largeur des branches (on est quand même encore à 52 mm à mi branche) , de la poignée, raclage du ventre, le poids de “l’arc” est passé de 770 gm à 720 gm !
    Les extrémités sont toujours aussi large (25 mm) et épaisses (17 mm)

    #5430
    KROM
    Participant
    • Offline
      • Sujets0
      • Réponses0
      • ☆☆☆☆☆

    Photo, dos poncé et pas poncé !
    Magnifique ! On compend qu’il ne faut pas poncer ! 😆
    Il faut tout juste lisser …………………………………………….. :whistle:
    Je modère ton terme .
    Poncer pour moi, c’est user des fibres du bois, et ça,……..
    Bon, ta photo est assez explicite.
    Juste effacer la poussière de la ligne de dos…………………………….. 😆 COOOOL ! 😆
    Finalement je suis peut être trop perfectionniste déjà dans les termes (mots).

    CONCAVE ! :huh:
    Tu a le choix d’encore changer d’avis, mais tu cherches une copie de musée américain ou un autre objectif…..
    Concave c’est original, et je sait que ça a des avantages……….. 😉
    Dans tous les cas pour le moment ton projet est viable et j’attend la suite…. :woohoo:

    #5434
    Redbow
    Participant
    • Offline
      • Sujets0
      • Réponses0
      • ☆☆☆☆☆

    Je peux t’assurer 🙂 que le ponçage est très, très, léger et nécessaire en raison de petites entailles superficielles par endroit.
    Une entaille peut aisément provoquer la rupture de l’arc 🙁 en particulier pendant l’équilibrage, je suis les conseils que j’ai lu et qui sont connus de tous B) et je ne veux prendre aucun risque. 😛
    Ponçage superficiel ( grain 180) d’autant plus justifié que ma cerne de dos est fine de 1 à 2mm.
    J’ai d’ailleurs essayer d’imaginer les techniques préhistoriques possibles pour poncer, polir le dos des arcs. :whistle:
    Il faudrait interroger Jürgen sur l’aspect du dos des arcs préhistoriques qu’il a pu observer… B)
    Il y a une “reproduction” de l’arc de Bercy dans un magasin d’archerie parisien fait par un célèbre facteur d’arc Suisse.
    Le dos est taillé à l’herminette, à l’état brut, (il a peut-être pas eu le temps de le finir ? Ah Ah Ah !!! ) :silly:
    Mon objectif c’est de sortir 55 lbs de ce bout de bois tordu, avec un suivi de corde minime et un poids athlétique environ 530 gm comme je l’ai indiqué.
    J’ai aussi envie d’expérimenter le ventre concave parce que ça marche et que ça permet d’optimiser le poids des branches. 😉
    Ma préoccupation n’est pas ici de faire un tutoriel copie d’arc préhistorique taillé au silex mais de partager mon expérience pour les débutants et les curieux. :cheer:

    #5444
    Redbow
    Participant
    • Offline
      • Sujets0
      • Réponses0
      • ☆☆☆☆☆

    Ca avance petit à petit…mais il est nécessaire de travailler lentement pour tirer le meilleur de cette pièce de bois qui présente quelques difficultés…
    Les profils des branches ont été relevés sur deux feuilles A3. Cela permet de surveiller le suivi de corde et de détecter une éventuelle faiblesse.
    Quand je ne travaille pas sur l’arc je laisse l’arc sur un long radiateur pour sécher le bois au maximum, 15 gm d’eau se sont évaporés !
    Puis je le garde à proximité du radiateur (1m au dessus)…la maison est un peu humide (65% RH)
    Une branche, celle qui est un peu sinueuse est plus reflex que l’autre. Je fais d’abord plier les milieux de branches puis les débuts de branche.
    Je fais subir une déflexion de 6″ aux extrémités avec un corde (tendue d’un bout à l’autre mais l’arc n’est toujours pas bandé) et je mesure une tension de 46 livres…
    Il est difficile d’être sûr que les deux branches ont la même force à cause de la branche reflex à droite.
    Je travaille exclusivement au racloir( convexe) le ventre est concave et je vérifie en permanence les épaisseurs entre pouce et index…
    On peut voir ici l’évolution de l’équilibrage (le 10 février et aujourd’hui) :

    On voit que les extrémités sont droites et manquent de courbure (les 20 derniers cm doivent rester droit).
    Elles sont larges et épaisses par sécurité, les contraintes sont très fortes en début d’équilibrage.

    J’ai tracé un nouvel axe, je décale d’un côté pour compenser une vrille de la branche (de droite) et la bosse plus marquée d’un côté que de l’autre (branche de gauche)
    Je pensais attendre de bander l’arc pour réduire en largeur les extrémités mais je réduit un peu en largeur en gardant de la marge.

    tips.jpg

    L’arc pèse maintenant 668 gm

    #5496
    Redbow
    Participant
    • Offline
      • Sujets0
      • Réponses0
      • ☆☆☆☆☆

    Suite …
    Je fais subir une déflexion de 6″ aux extrémités avec un corde (tendue d’un bout à l’autre mais l’arc n’est toujours pas bandé) et je mesure maintenant une tension de 35 livres.

    tiller2202.jpg

    Il est temps de bander l’arc avec un band faible de l’ordre de 10 cm.(4″)
    La branche reflex (celle de droite s’avérera trop faible par rapport à l’autre branche : l’arc est immédiatement débandé, la branche de gauche est raclée pour l’équilibrer. L’arc est de nouveau bandé :
    La vrille de la branche de droite est trompeuse : il faut observer l’arc dans l’autre sens pour s’en apercevoir.

    tiller22202.jpg

    Les extrémités sont encore trop rigides sur une trop grande longueur. Je les affine en épaisseur à partir de 20 cm des bouts de l’arc.
    Le band est maintenant de 12,8 cm.
    Je fais travailler les branches à la moitié de la puissance finale soit environ 27 livres.
    J’atteins 26 livres à 13 ” j’en déduis que j’atteindrais 52 livres à 22″ et 60 livres à 25″.

    tiller32202.jpg

    Je suis dans les clous mais ça va être TRES chaud, j’ai une marge de5 livres seulement pour terminer et parfaire l’équilibrage.
    Le reflex diminue petit à petit sur chaque branche, le poids de l’arc aussi : 618 gm

    #5499
    KROM
    Participant
    • Offline
      • Sujets0
      • Réponses0
      • ☆☆☆☆☆

    J’aime beaucoup cette forme.
    Bon pour l’objectif… c’est comme d’habitude…. ça fait stresser, mais ça oblige à faire très attention vers la fin…. et puis on y arrive ! 😉

    #5500
    Redbow
    Participant
    • Offline
      • Sujets0
      • Réponses0
      • ☆☆☆☆☆

    L’équilibrage est loin d’être terminé …
    Pour obtenir la puissance voulue de 55#, au pire je raccourcirais l’arc de 64 pouces à 62 pouces… pour mon allonge de 25″ c’est tout bon.
    Quitte à avoir plus de suivi de corde…
    D’où l’intérêt d’avoir de la marge en longueur et en largeur.
    Pour la masse finale de l’arc je ferais avec, sans pouvoir gagner de la masse sur les largeurs de branches. Par contre je ferais les extrémités les plus fines possibles.

    C’est la branche reflex qui m’a fait retarder le moment où bander l’arc.
    Je trouve que c’est toujours difficile de déterminer le bon moment pour bander l’arc pour la première fois même avec un band faible.
    Si l’arc est encore trop raide on peut créer une zone de suivi de corde irrémédiable en quelques secondes…
    Si l”arc est trop souple et que l’équilibrage se poursuit ensuite on arrive forcément en dessous de la puissance voulue en fin d’équilibrage…

    #5551
    prehistotir
    • Offline
      • Sujets0
      • Réponses0
      • ☆☆☆☆☆

    Super :cheer: Trop fort Redbow, on suit de très près ta fabrication

    #5615
    Anonyme
    • Offline
      • Sujets0
      • Réponses0
      • ☆☆☆☆☆

    Bon, redbow, tu te remets au boulot !

    #5618
    Redbow
    Participant
    • Offline
      • Sujets0
      • Réponses0
      • ☆☆☆☆☆

    Oui j’ai fait une grande pause…

    #5680
    Anonyme
    • Offline
      • Sujets0
      • Réponses0
      • ☆☆☆☆☆

    très beau!

14 sujets de 16 à 29 (sur un total de 29)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.