La balistique réévalue les performances des armes préhistoriques

La balistique réévalue les performances des armes préhistoriques

Dans le cadre d’un projet européen ERC Starting Grant (Evolution of stone tool hafting in the Palaeolithic), les chercheurs du TraceoLab de l’Université de Liège ont publié une étude dans la revue internationale Archaeometry qui révèle les performances des différentes armes de chasse préhistoriques.

En appliquant des méthodes d’analyse balistique, les chercheurs montrent que les premières armes connues, les épieux, développent une puissance exceptionnelle et que, lancés et non utilisés comme une pique, ils s’avèrent aussi performants que les propulseurs ou les arcs, armes pourtant apparues quelques centaines de milliers d’années plus tard. Cette étude résulte d’une collaboration inédite avec le Département Systèmes d’Armes et Balistique de l’École Royale Militaire.

Continuez la lecture avec le lien ci-dessous

https://www.news.uliege.be/cms/c_11010591/fr/la-balistique-reevalue-les-performances-des-armes-prehistoriques

Leave a Reply

Aller à la barre d’outils